Communications satellites

27

Nous utilisons principalement deux réseaux de satellites dont la couverture est mondiale: Irridium et GlobalStar. Irridium offre plus de fonctionnalités mais également un coût plus important. Tout comme le système satellite GPS, ces deux réseaux nécessitent que la balise puisse "voir le ciel". GlobalStar vient d'ouvrir une antenne africaine au Nigeria qui lui permet enfin de compléter sa couverture mondiale. Les balises satellite ne peuvent en général fonctionner qu'avec l'un des deux fournisseurs. Les balises GlobalStar ont en général un fonctionnement uni-directionnel (Simplex) et ne permettront pas un échange mais simplement une remontée d'information.

GlobalStar

23

Née en 1994 dans le but de fournir des services de télécommunications à couverture mondiale via une constellation de 48 satellites en orbite basse autour de la Terre, Globalstar est un consortium fournissant des services de communications téléphoniques par satellites, dédié à la téléphonie et les transferts de données à bas débit.

Globalstar fournit des services mobiles par satellite abordables, y compris la téléphonie vocale de base et la transmission de données à une vitesse de 9,6 kbps. Une constellation de satellites à orbite basse assure le fonctionnement de Globalstar, qui offre présentement le téléphone portable tri-mode permettant une couverture satellitaire mondiale, l’itinérance dans de nombreux pays, la compatibilité avec les réseaux cellulaires existants et offre un large éventail de services de télécommunication améliorés tel que boite vocale, localisation, messagerie texte, l’accès Internet et le transfert de données par modem.

Les satellites Globalstar ont leur orbite située à 1.414 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, et prennent moins de deux heures pour accomplir une rotation complète. Les terminaux se présentent sous forme de téléphones cellulaires relativement identiques à nos GSM, si ce n’est une antenne beaucoup plus importante rendue nécessaire pour « accrocher » le satellite.

Le réseau Globalstar fonctionne de la façon suivante : le téléphone entre en communication avec un satellite de Globalstar, lequel renvoie le signal vers la passerelle la plus proche et établit une liaison avec le système téléphonique local. Cette opération prend environ 10 millisecondes, et la communication est très claire, sans délai de transmission perceptible. Les principaux clients sont professionnels, dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la pêche professionnelle, de la construction lourde mais comptent aussi des secouristes, des militaires et des plaisanciers.

Irridium

25

Le consortium Iridium, premier réseau mondial de télécommunications cellulaires par satellite, fut créé dans les années 1980. Lancé par la société Motorola, Iridium était à l’origine un pari technologique fou : faire tourner près de 80 satellites à haute vitesse en orbite basse autour de la Terre pour téléphoner depuis n'importe où, en particulier dans les zones non couvertes par le GSM. Contrairement à d’autres systèmes de téléphonie par satellites qui exploite un réseau de satellites géostationnaires, Iridium n'affiche aucune zone d'ombre : on peut téléphoner à l’aide d’un petit combiné depuis le pôle Nord jusqu'au pôle Sud, en passant par l'équateur. Le système de satellites Iridium est un système global de communication utilisant une constellation de satellites défilants. Il permet de communiquer sur toute la Terre entre des terminaux mobiles, terrestres ou maritimes, et des fournisseurs d'accès. Des canaux de téléphonie et de données sont disponibles, à partir de terminaux portables ou fixes. Il est actuellement utilisé principalement par les journalistes, les navigateurs, les organisateurs de rallyes ou d'expéditions, et les militaires américains.

La constellation initialement prévue de 77 satellites a été réduite à 66 actifs (sans compter les satellites de rechanges en orbite et sur terre). Elle permet d'être en communication avec au moins un satellite sur toute la Terre à un moment quelconque. L'utilisation de satellites en orbite basse à 800 km d'altitude permet de minimiser les allers-retours du signal, ce qui améliore grandement la qualité perçue de l'appel téléphonique. Une particularité du système est la communication entre satellites des messages à acheminer, ce qui permet une couverture mondiale avec un minimum de stations au sol, contrairement au système Globalstar par exemple